+33 (0)6 14 31 24 49
Micr’Eau remporte l’appel d’offres pour la modernisation de la ligne de torchage de biogaz de la station d’épuration de Talagante au Chili

Micr’Eau remporte l’appel d’offres pour la modernisation de la ligne de torchage de biogaz de la station d’épuration de Talagante au Chili

Micr’Eau-AEC remporte l’appel d’offres lancé par Aguas Andinas pour la modernisation de la ligne de torchage de biogaz de la station d’épuration de Talagante (250.000 eq Hab) ; ce dossier comprend la mise en place d’une torchère de nouvelle génération et de la mise en sécurité de la ligne existante. Ce projet clé en mains de 180.000 euros environ représente 4 à 5 mois de chantier pour nos équipes franco chiliennes.

Micreau réalise l’inspection en usine de son plus gros projet de torchère avec son partenaire Hofstetter

Micreau réalise l’inspection en usine de son plus gros projet de torchère avec son partenaire Hofstetter

Micr’Eau doit livrer ces prochaines semaines un projet important pour le groupe Veolia au Chili : la fourniture d’une torchère et d’une ligne de mesure des gaz entrant dans la filière de combustion tels que le CH4,  le CO2 afin de bénéficier de la tarification protocole de Kyoto, réservé aux pays en développement.

Ce projet de plus de 6 mois réalisé entre la France, les pays Bas et le Chili représente une valeur de plusieurs centaines d’heures d’ingénierie et de suivi de fabrication.

Ci-dessus la base de la torchère et de ses compresseurs de biogaz en phase de contrôle usine, avant son départ vers le Chili pour l’unité de traitement et stockage  des déchets de la région de Rancagua (500.000 habitants desservis opéré par la filiale déchet de Veolia)

Cluses : une nouvelle opération de stockage de biogaz sur digesteur pour le groupe Suez

Cluses : une nouvelle opération de stockage de biogaz sur digesteur pour le groupe Suez

Micr’Eau achève le montage d’un gazomètre sur l’unité de digestion de la station d’épuration de Cluses dans les Alpes, gérée par le groupe Suez. Il s’agit de la seconde réalisation cette année pour ce type d’ouvrage après le chantier dans l’est à Benfeld.

Le grand avantage de cette technologie de stockage consiste en l’économie de génie civil et l’empreinte au sol réduite pour le constructeur de la station d’épuration. Nos équipes en ont déjà installé une dizaine de ces stockeurs à travers la France pour des sites urbains, industriels et agricoles .

ABM remporte un concours technologique dans le traitement de l’arsenic

ABM remporte un concours technologique dans le traitement de l’arsenic

ABM , notre filiale services au Chili remporte un important appel d’offres de R&D avec l’ANID sur les applications de traitement de l’arsenic dans le secteur de l’environnement.

Ce concours technologique lancé auprès d’une centaine de PME chiliennes a permis à notre société Andes Bio Medio d’être sélectionnée parmi une quinzaine de lauréats pour développer son savoir faire en matière de traitement de l’arsenic appliqué à différents secteurs de l’environnement :

eau potable, eaux usées et traitement des sols contaminés.

Dotés d’un budget de 150.000 euros environ, nous serons capables à terme grâce à cet instrument financier de déployer des pilotes pour nos clients concessionnaires d’eau ou miniers afin de mieux traiter leurs besoins en matière d’eau ou de déchets. Ci-dessus la station d’arsenic d’Antofagasta, l’un des sites potentiels de notre expérimentation

Un nouveau gazomètre pour le groupe Suez

Un nouveau gazomètre pour le groupe Suez

Après Benfeld et avant Cluses, Micr’Eau vient de faire fabriquer et nstaller en un temps record (3 mois) un nouveau gazomètre de marque Sattler cette fois à Cholet.
Un nouvel exemple de réhabilitation mené par les équipes de Micr’Eau sans perturber l’exploitation .
Veolia Chile confie à Micr’Eau un marché de traitement de biogaz de 630.000 euros à Rancagua

Veolia Chile confie à Micr’Eau un marché de traitement de biogaz de 630.000 euros à Rancagua

Il s’agira de mesurer et de bruler le biogaz en excès (CH4 et CO2) issu des ordures ménagères opéré par Veolia sur l’une des plus grandes décharges publiques du Chili (300 à 400.000 habitants près de Santiago)

Ce projet sera réalisé sur la base du savoir-faire de notre partenaire de longue date Hofstetter, un des précurseurs technologique sur le protocole de Kyoto permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Ci-dessus vue 3 D du futur projet